Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

 
  • Informations
  • Logiciel
    Arche Hybride
  • Module
    Arche - Soutènement
  • Version
    2015
  • Type
    Général
  • Difficulté
    **

Prenons pour exemple le mur suivant :

  • Hauteur rideau = 2,80m
  • Epaisseur rideau = 0,20m
  • Epaisseur semelle = 0,25m
  • Pas d’inclinaison du mur (base gauche et base droite nulles)
  • Epaisseur patin = 0,30m
  • Pas de bêche
  • Longueur totale du mur = 1m
  • Charge répartie sur talus : Q = 2T sur 6m
  • Angle de frottement du sol = 25°, soit tan phi = 0,47
Les hypothèses de calcul sont les suivantes :
  • Au BAEL :
  • •La contrainte de sol est à entrer à l’ELS = 0,30MPa
    •Les vérifications de stabilité externe sont faites à l’ELU

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

  • A l’EC2 :
  • •La contrainte de sol est à entrer à l’ELU = 0,45MPa
    •Pas de prise en compte de la butée des terres sur le patin

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

Le dimensionnement du mur donne :

  • Au BAEL, une longueur de talon de 1,27m

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

  • A l’EC2, une longueur de talon de 2,12m

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

Imposons à l’EC2 un talon de 1,27m au lieu de 2,12m :

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

On note que la différence vient de la vérification au glissement :

  • A l’EC2, on a :

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

  • Au BAEL, on a :

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

Si je compare ces deux tableaux, je note que les résultats sont sensiblement identiques, à l’exception du total des charges verticales. Ce total est beaucoup plus faible à l’EC2 (8,31T) qu’au BAEL (13,89T).


Comment expliquer cette différence alors que les valeurs du tableau sont identiques ?

L’EC7, pour le calcul des murs de soutènement, propose, à l’article 2.4.7.3.4, trois approches différentes. Chaque approche utilise des coefficients spécifiques pour pondérer les actions, les caractéristiques de terrain ou les critères à vérifier pour la stabilité globale de l’ouvrage.

L’annexe nationale française recommande d’appliquer l’approche n°2, qui est celle implémentée dans le module Arche Mur de Soutènement EC2:

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

Dans cette approche, on utilise les ensembles de coefficients suivants (donnés dans les tableaux de l’annexe A de l’EC7):

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

L’ensemble « A1 » pour les coefficients à appliquer sur les actions permanentes et variables est le suivant:

Pourquoi le dimensionnement d’un mur de soutènement au BAEL et à l’EC2 donne des résultats si différents ?

On note donc que, dans la vérification au glissement EC, pour les charges verticales (qui sont favorables), on ne compte pas les charges d’exploitation et on ne pondère pas les charges permanentes.

Dans l’exemple ci-dessus, on obtient ainsi les résultats suivants:

  • Au BAEL :
  • • (0,90*2,51T) + (1,35*5,80T) + (1,50*2,54T) = 13,89T
    • H/V = 0,4652 => ce qui est inférieur à 0,47
  • A l’EC2 :
  • • 2,51T + 5,80T = 8,31T
    • H/V = 0,7930 => ce qui est supérieur à 0,47

GRAITEC GROUP 2016 At GRAITEC we take privacy seriously. Please read our privacy policy.