Pourquoi utiliser le calcul automatique pour le déversement ?

 
  • Informations
  • Logiciel
    Melody
  • Module
    Melody - Portique
  • Version
    2016
  • Type
    Général
  • Difficulté
    *

Pourquoi utiliser le calcul automatique pour le déversement ?

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

L'ancien mode de déversement (en imposant une longueur) n'est valable que pour une barre. Pour une suite de barres, tel un arbalétrier, ce mode donne des valeurs très défavorables et irréelles car chaque nœud intermédiaire intervient :

En effet, lorsqu’on impose une longueur (quel que soit le mode: longueur, ratio barre ou ratio groupe), Melody applique cette longueur à chaque barre en prenant les conditions d'extrémité de chaque barre (moments, conditions d'encastrements des ailes).

Détaillons cela sur un portique tout simple: deux poteaux, une poutre, chargement symétrique.

Entrons une longueur pour le calcul du déversement de ces deux poteaux:

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

  • Le poteau de gauche (groupe 101) est un poteau avec une seule barre.

    La longueur de déversement est alors prise égale à la longueur du poteau. Le coefficient C1 calculé est correct qui détermine directement la valeur du moment critique de déversement (Mcr).


  • Le poteau de droite (groupe 102) a un nœud intermédiaire : il est donc composé de deux barres.

    Ces deux barres seront calculées chacune séparément avec pour longueur de déversement, la longueur du poteau. La barre du bas (moment nul en pied et moment non nul en tête) donne un coefficient C1 correct.

Mais la barre du haut est calculée avec deux moments non nuls à chacune de ses extrémités, et donc avec un coefficient C1 faux, qui ne correspond pas à celui d’un poteau articulé en pied.

En effet, Melody prend chaque barre et détermine les coefficients C1 et C2 en fonction de la courbe des moments de chaque barre :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

Ce qui fait qu’on obtient des taux de travail différents pour chaque poteau, malgré le chargement et le modèle symétriques :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

La seule façon de considérer un ensemble de barres, appelé « tronçon de déversement » dans Melody, est le calcul automatique du déversement :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

Cela permet d'avoir le diagramme complet et les bonnes valeurs des coefficients C1 et C2 :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

Les taux de travail des deux poteaux sont alors identiques quel que soit le nombre de nœuds intermédiaires :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

Ce mode automatique est donc plus pertinent puisque, pour un arbalétrier par exemple, Melody calcule bien C1 et C2 par les formulations analytiques en prenant pour chaque barre du « tronçon de déversement »:

  • les moments à chaque extrémité du tronçon
  • et 3 points de calcul intermédiaires
On peut d’ailleurs visualiser ces tronçons de déversement après calcul, en cliquant sur le raccourci "L" au clavier :

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

Si les ailes sont encastrées, on voit des petits traits bleus aux extrémités des ailes des tronçons de déversement qui permettent de visualiser les conditions d’encastrement des ailes:

Pourquoi Arche Ossature affiche parfois un moment sous charges permanentes ou d’exploitation ?

A chaque extrémité du tronçon, les conditions d’encastrement des ailes déterminent les longueurs de déversement :

  • « non-non »: long_déversement = long_tronçon
  • « oui-non »: long_déversement = 0,7*long_tronçon
  • « oui-oui »: long_déversement = 0,5*long_tronçon
  • « libre »: c'est pour les consoles : long_déversement = 2*long_tronçon
L’encastrement d’une aile d’une poutre sur un poteau sous-entend que l’aile du poteau est raidie par un raidisseur transversal (option prise par défaut par Melody).

Conclusion : il est fortement recommandé d’utiliser le mode automatique du calcul du déversement de Melody.

GRAITEC GROUP 2016 At GRAITEC we take privacy seriously. Please read our privacy policy.