Génie climatique : objectif confort.

CONFERENCES
EN SAVOIR +

Consommer toujours moins ne saurait être le seul guide de la conception climatique des bâtiments. Le confort hygrothermique sera le résultat d’une maîtrise de facteurs multiples avec toujours pour objectif la réponse aux besoins de l’occupant.

La performance thermique au service du confort

Depuis l’apparition de la première réglementation thermique en 1974, suite au choc pétrolier, jusqu’à la RT 2012, l’attention s’est focalisée sur la performance thermique des bâtiments. Et pour cause, c’est l’un des postes de consommation d’énergies fossiles les plus importants de nos sociétés occidentales. Aujourd’hui, réchauffement global oblige, on dit plutôt que c’est l’une des principales sources de gaz à effet de serre. Question d’époque. Le résultat est que de RT en RT, le niveau d’isolation des bâtiments neufs s’est renforcé de façon drastique pour consommer un minimum d’énergie.

Mais performance ne veut pas dire confort. Un bâtiment parfaitement isolé et étanche, tout performant qu’il soit, serait simplement invivable. Le renouvellement de l’air est ainsi indispensable pour faire baisser l’humidité et le taux de CO2, tous deux sources d’inconfort pour l’occupant. Mais l’air extrait, sauf à disposer d’une ventilation double flux avec échangeur, s’en va avec sa chaleur et, a contrario, celui qui rentre n’est pas chauffé « On voit encore beaucoup de logements dans lesquels les entrées d’air sont bouchées avec du ruban adhésif ou du papier journal », déplore François Pélegrin, architecte (Architecture Pélegrin). Un vieux réflexe qui montre l’antagonisme entre les fonctions  de renouvellement de l’air et de chauffage. Auquel peut s’ajouter un autre paramètre.

« La qualité de l’ambiance intérieure dépend des caractéristiques hygrothermiques de l’air, mais aussi de sa vitesse de déplacement », souligne Nadia Estang, enseignante en génie thermique au Lycée Polyvalent Charles De Gaulle à Muret (Haute-Garonne).

Autre facteur de confort lié au génie climatique, le rayonnement. « Il arrive que l’on croise encore de l’inconfort en hiver, lié à de simples vitrages souvent et à l’effet de parois froides qu’ils génèrent, constate Bertrand Labedan, ingénieur et gérant du bureau d’étude Dynova à Toulouse (Haute-Garonne) qui pratique des audits énergétiques.

Architecture durable

Température ambiante, hygrométrie, vitesse de déplacement de l’air, température de paroi, toutes ces caractéristiques physiques interagissent, en synergie ou de façon contradictoire. Le bâtiment est devenu un système complexe et son climat intérieur dépend du bon couplage entre le bâti (son inertie et son isolation thermiques en particulier) et ses équipements techniques. Difficile donc de le concevoir à vue de nez en respectant juste quelques (bons vieux) principes. Pour faire les bons choix, il faudra utiliser des outils de simulation  pour établir par exemple une simulation thermique dynamique qui permettra de comprendre le comportement du bâti. On pourra ensuite compléter avec différents systèmes en fonction du besoin : chauffer par vecteur air une salle de réunion d’un bâtiment de bureau garantit une bonne réactivité et un renouvellement d’air suffisant. Les systèmes à rayonnement (radiateurs, plancher chauffant) seront plus adaptés dans un logement. La qualité des émetteurs et de leur régulation auront par ailleurs un rôle majeur dans la sensation de confort. « Mais le message principal, c’est qu’il faut avant tout prendre en compte les besoins de l’usager, rappelle Nadia Estang. Le confort ressenti peut faire de l’occupant un allié zélé de la performance du bâtiment. A contrario, son inconfort, peut en faire un adversaire radical et annihiler tous les efforts de la conception. »

 

N’hésitez pas à consultez les autres articles

Architecture durable
Article suggéré

Génie climatique : objectif confort. La performance thermique au service du confort.

>>> Lire la suite

Architecture durable
Article suggéré

Lumière naturelle : le besoin de simulation. Sans maîtrise, la lumière du jour nuit.

>>> Lire la suite

Architecture durable
Article suggéré

La performance énergétique encadrée dès le PC : première étape de la RT

>>> Lire la suite

Architecture durable
Inscription

Vous venez d'acquérir un logiciel de CAO ou de calcul dédié à votre métier.

>>> Lire la suite

Nous contacter

Pour consulter les conditions d'utilisation des logiciels Graitec, merci de suivre le lien suivant : End User License Agreement (EULA).